Ce week-end, à Lille, c’est la traditionnelle braderie… Je la connais depuis mon enfance, la pratique de temps en temps… Elle est maintenant médiatisée et connue dans la France, voire l’Europe entière (pas moins de 5 voitures de télévision vues ce matin), ce qui vaut aux Lillois de recevoir ce week-end là environ deux millions de visiteurs… et de se marcher sur les pieds sans voir grand chose si on ne choisit pas bien son moment.

Parti assez tôt ce matin, pour éviter la grande foule… Certes, en principe la braderie n’ouvre officiellement qu’à midi, après la fin du semi-marathon, mais on vend déjà depuis la veille au soir.

Je me suis rendu à pied de chez moi à la « Façade de l’esplanade » : un boulevard et une allée piétonnière ombragée de platanes le long de l’ancien cours de la Deûle, où on pratique encore la vraie braderie, dans son esprit « vide-grenier » (il faut fuir le Boulevard de la Liberté et la rue Nationale, qui ressemblent plus à un marché qu’à une braderie – autre secteur à recommander : Boulevard Louis XIV et Boulevard Jean Baptiste Lebas, point de chute des brocanteurs professionnels et des antiquaires : si j’ai le courage, j’y vais peut-être demain [j’y suis allé, j’ai ajouté les photos sur Flickr]).

Quand même pris un sac à dos, au cas où, mais surtout mon fidèle Nikon : les objets ainsi « volés » par le biais de la photo n’encombrent pas ma maison 😉 Je me suis quand même laissé séduire par quelques carreaux muraux anciens de facture lilloise (ressemblant aux carreaux de Delft, le même bleu), datant vraisemblablement du 17ème ou 18ème siècle : pas trop chers et pas encombrants [Dimanche, j’ai « craqué » pour un joli portrait d’enfant à la sanguine de Louis Ravier]. Et j’ai pu ramener quelques clichés intéressants. Et comme toujours, écouter et observer les « bradeux », vendeurs et acheteurs : c’est bon enfant, parfois truculent… [Ce dimanche, je suis tombé sur un brocanteur pas aimable… il avait dû passer une mauvaise nuit, ou ne pas avoir compris que le plaisir de la chine c’est aussi de bavarder sur les objets exposés sans intention d’achat… 🙁 pas besoin de venir sur la braderie alors, ou changer de métier ! heureusement, tous les autres étaient sympathiques, achat ou pas]

Vous pourrez voir les photos de cette braderie (et celles de la braderie 2010) en suivant ce lien.

Mes « coups de coeur » de la braderie 2012 (carreaux de faience lillois, portrait d’enfant à la sanguine)

carreaux lillois