Joli ciel de traine cet après-midi, mais le vent souffle encore fort. Balade « aérée » en bord de Deûle, entre Deûlémont et Quesnoy-sur-Deûle… Comme aurait dit mon père, en rentrant je « ne sentais pas le moisi » 😉

Par ce grand vent, seuls quelques grands oiseaux visibles, ceux qui peuvent faire du vol à voile, comme ce cormoran, qui est passé plusieurs fois en volant au ras de l’eau, mais que j’ai pu saisir au repos sur la berge ; les plus petits et les papillons restaient à l’abri des arbres.