Tout d’abord, levons l’énigme que cette photo doit être pour vous…

Il s’agit du reflet dans la Lys de la « sculpture » (c’est peut-être trop dire pour cette structure métallique et rouillée) qui trône sur le Pont de l’Europe (ou pont du Badou), qui franchit la rivière entre Houplines et Frelinghien et joint la France et la Belgique.

Voici « l’objet », cette fois-ci en vue naturelle.

Cette deuxième photo est assez banale, je préfère la première. Et aussi celle placée en tête de l’article, un autre détail du même pont.

La photo est une façon de voir les choses, autrement, de les isoler du contexte, de saisir le détail…

C’est la réflexion que je me suis faite en rentrant de ma balade photo du jour, en bord de Lys, entre Frelinghien et Houplines. Ce n’est pas à mon sens le plus beau tronçon de la rivière, mais avec l’oeil du photographe, qui a le privilège de voir ce que les autres ne voient pas forcément, ou en tout cas pas de la même manière, on peut y voir de jolies choses. Je surprends souvent dans le regard des passants quand j’opère cette question : mais qu’est-ce qu’il peut bien photographier ici ?

Certes la technique aide le photographe : téléobjectif, macrophoto, recadrage sur le PC permettent de saisir un détail, d’isoler une forme ou une couleur intéressantes d’un contexte banal… technique, oui, mais aussi (en toute modestie), un peu de talent …

Si vous m’en accordez, visitez dans ma galerie photo l’album du jour .