Il est assez rare que l’on crée de nouveaux jardins publics en ville. C’est le cas à Lille où s’est ouvert il y a quelques mois le Jardin des Géants.

Installé sur une bande de terrain assez étroite, coincée entre le périphérique et l’ensemble d’immeubles de Lille Métropole Communauté Urbaine, il a défrayé la chronique. A tort : c’est une réussite ! Certes sa situation le prive du silence et du chant des oiseaux qu’on souhaiterait y trouver… mais le concept même du jardin, l’utilisation de quelques arbres anciens pour créer des effets de sous-bois, de bambous et de graminées à croissance rapide pour occulter l’environnement urbain en font dès ses débuts un havre de verdure.

Le jardin doit son nom à des têtes de géants en osier, osier vivant ou végétalisé et abritant des fleurs. Le fond du jardin est aménagé en jardin d’eau : on passe sur l’eau, sur des passerelles métalliques. Des structures verticales végétalisées rythment l’espace comme autant de murets. Des brumisateurs créent une atmosphère humide propice à la végétation et ajoutent à l’atmosphère « jungle tropicale » de cette partie du jardin.

Les fleurs sont en général peu sophistiquée (anémones du Japon, asters, dahlias…) mais judicieusement employées ( le reflet dans les bassins en démultiplie l’effet). Et l’humour est également présent : allez jusqu’au fond du jardin, vers le mur-fontaine couvert de têtes d’animaux…

Si vous passez par la gare d’Euralille et que vous avez une petite heure à perdre entre deux trains, allez-y, c’est juste en face, de l’autre côté du périph’ !

Allez, je vous emmène… : voir les photos