Vendredi dernier, réveil enneigé. Une fois prêt à partir, je fais quelques photos dans mon jardin. Il est encore tôt, le jour se lève à peine, la lumière est bleutée. Mais bon, il faut partir travailler : pas le courage de déneiger la voiture et d’affronter les bouchons habituels en ville, alors avec dix centimètres de neige, cela doit être pire ce matin. Dix minutes à pied jusqu’à la station de métro, le temps d’admirer les jardins enneigés et de prendre plaisir à marcher (presque) le premier dans la neige fraiche.

Arrivé sur mon lieu de travail, nouveau plaisir des yeux : le parc sous la neige et sous la lumière dorée du soleil matinal (j’ai de la chance, je travaille quasiment au centre ville, mais dans un bâtiment entouré d’un parc). Heureusement, ce matin, rien de particulier sur l’agenda, je ne suis donc pas à quelques minutes près. J’ai fait le tour du parc avec mon Lumix…

Il a fait froid ce week-end, la neige a bien tenu. Et ce dimanche après-midi, nouvelle chute de neige. Bien au chaud, le nez collé à la vitre, je regarde tomber la neige : de gros flocons légers recouvrent doucement les branches. De près, on voit presque chaque flocon.

Voir les photos de vendredi (Lambersart et Lille)