Deux jours à Nancy pour un séminaire universitaire : juste le temps de voir un peu la ville (la Place Stanislas, bien sûr), mais aussi, privilège rare hors journées du patrimoine, une des maisons « Art Nouveau » de Nancy, la Maison Bergeret. Elle abrite les bureaux de la Présidence de l’Université, d’où le choix des organisateurs du séminaire.

Construite par l’architecte Lucien Weissenburger en 1903, ornée de vitraux par Jacques Gruber et Joseph Janin, de toiles par Victor Prouvé, de ferronneries par Louis Majorelle, de mobilier et de menuiseries par Eugène Vallin, c’est un véritable voyage parmi les grands noms de l’école de Nancy… (voir ce site)

Pas trop malmenée, sauf la disparition du jardin et de la toile de Prouvé, jamais retendue au plafond du hall après sa dépose lors de la seconde guerre, elle permet de se faire une bonne idée de la richesse architecturale et décorative de l’école de Nancy : on y retrouve des motifs de fleurs, de plantes, d’oiseaux sous toutes les formes et dans toutes les matières.

Voir mon reportage photo sur la Maison Bergeret.