A côté de l’exposition « L’Algérie de Gustave Guillaumet », La Piscine présente une rétrospective Claude Vicente et des photographies de Naime Merabet (je ne vous présente pas cette dernière partie, car il est un peu bizarre de photographier des photos…). J’ai bien apprécié les peintures de Claude Vicente, un peintre que je ne connaissais absolument pas.

Né à Oran, Claude Vicente (1929-2017) est successivement l’élève des écoles des beaux-arts de sa ville natale, d’Alger et, enfin, de Paris, dans les ateliers de Maurice Brianchon et de Raymond Legueult. Cette formation l’engage dans la vocation d’enseignant qu’il accomplira sans interruption de 1955 à 1989. Directeur de l’École des beaux-arts d’Oran de 1961 à 1965, il assume le même poste à Tourcoing de 1967 à 1986, puis à Douai, de 1986 à 1989. A Oran, il est sensible au sentiment nationaliste de ses étudiants et reste à son poste après l’indépendance. A son arrivée en France, il accueille ses élèves venus d’Algérie et, notamment, à Tourcoing, Mahjoub Ben Bella dont il aide l’installation dans le Nord.

Site du musée https://www.roubaix-lapiscine.com/expositions/hommage-a-claude-vicente/

N’hésitez pas à passer le diaporama en plein écran, en cliquant sur l’icone en haut à droite.

previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Full screenExit full screen
Slider

J’ai profité de ma visite pour voir des sculptures que je n’avais pas vues la fois précédente, en particulier celles de Camille Claudel, et pour profiter du soleil dans le patio du musée.

N’hésitez pas à passer le diaporama en plein écran, en cliquant sur l’icone en haut à droite.

previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Full screenExit full screen
Slider

En sortant du musée, j’ai pu voir « El gato », un des alebrijes mexicains (statues de papier mâché) de l’événement « Lille 3000 – Eldorado ».

Gato l’Alebrije – Lille 3000 « Eldorado »