Je ne sais pas si c’était un effet du confinement, mais j’ai pas mal peint et dessiné depuis mars, en me laissant inspirer par mon jardin, particulièrement beau ce printemps ; j’y ai passé plus de temps que d’habitude, et cela c’est bien un effet du confinement . Au pastel sec – la technique commence à venir…- et à l’aquarelle, mes deux médiums favoris. Pour l’aquarelle, il y a encore des progrès à prévoir, mais sur le dernier croquis (mon jardin), j’ai cherché moins le détail et plus l’impression. Un peu à la façon d’un carnet de voyage.

Maintenant que la technique commence à venir, il faudra d’ailleurs que je me lance dans les carnets de voyage, pas besoin de partir bien loin pour croquer sur le vif.

Pour le dernier paysage, j’ai travaillé plus les couleurs : sur les précédents, il y avait parfois trop peu de nuances. Mais il faut que je travaille davantage encore dans le mouillé…

Voici un petit aperçu des productions, je compléterai si d’autres suivent bientôt. N’hésitez pas à passer en plein écran en cliquant sur l’icone en haut à droite.

Etang du Romelaere (aquarelle - 4 et 5 mai 2020)
Iris de mon jardin (pastel sec sur papier gris - 28 avril 2020)
Digitale (pastel sec sur papier gris - 10 mai 2020
Centaurée du jardin (pastel sec sur papier gris - 11 mai 2020)
Aurore sur une silène (crayons de couleur sur papier gris) - 8 avril 2010
Mon jardin (aquarelle - 13 mai 2020)
Quelques iris dans un pot (Aquarelle - 23-24 avril 2020)
Villa Cavrois (feutre et crayon sur papier kraft) - 22 mars 2020
Exit full screenEnter Full screen
previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow