En ce dimanche de Pentecôte, dehors de bon matin, je suis retourné le long de la Lys entre Warneton et Comines. Avec mon Nikon, bien entendu.

Dans la réserve naturelle du Vert Digue, je me suis amusé à prendre quelques plantes, dans la belle lumière du matin. Sur l’eau, j’ai surpris le jeu des grèbes huppés (rivalité ou séduction ?) et une famille nombreuse de cygnes…

C’est fête, l’écluse de Comines-Warneton doit être fermée, pas de passage de péniches : elles sont à quai, au repos elles aussi.

Je suis revenu par la même rive, française. D’habitude, je fais le retour sur la rive belge, mais les frontières sont encore officiellement fermées à cause de la crise sanitaire. Je n’ai pas voulu risquer une amende…

Je savais que des travaux d’élargissement du canal sont en cours actuellement. En effet, les arbres (quelques beaux aulnes) et buissons côté canal ont tous disparus depuis un moment ; à certains endroits la terre des berges est déjà remuée par les engins. Heureusement pas encore partout, j’ai pu prendre quelques photos avec des berges quasiment intactes, et pas de travaux bien sûr sur les bras morts. Insolite, ces bateaux de chantier sur la berge, dont un rouge pétant.

De passage à Comines, j’ai repris quelques clichés du bel hôtel de ville néo-flamand et de la curieuse église néo-byzantine des années vingt, en béton et briques vernissées.

Quelques photos ci-dessous (passez en plein écran en cliquant sur l’icone en haut à droite). D’autres vous attendent sur Flickr si vous le souhaitez.

previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Full screenExit full screen
Slider